Sur la route

Voici les événements auxquels nous participerons au cours des prochains mois. Venez découvrir nos nouveaux produits et profitez-en pour commander à l'avance votre miso préféré en formats de 2 ou de 10kg.

 

 Foire Bio paysanne équitable, 16 et 17 août 2014, Freslishburg

Samedi de 10h à 18h et dimanche de 10h à 17h. Page Facebook.

 

 

Accueil

Que sait-on des OGM?

Les références.

Les liens intéressants et utiles.

Un organisme génétiquement modifié (OGM) est un individu, soit une plante ou un animal, dans lequel l’homme a transféré un ou plusieurs gènes étrangers (provenant d’une autre espèce, d’une bactérie ou d’un virus) pour lui attribuer une caractéristique dont la nature de l’avait pas doté (Radio-Canada, 2000). C’est donc un produit fabriqué en laboratoire et qui n’existe pas dans la nature.

Doit-on accorder une confiance aveugle à la science? Les gènes ou fragments d’ADN synthétiques transférés selon des méthodes mises au point au cours des 20 dernières années sont bien connus des généticiens qui les manipulent, puisqu’il s’agit, très souvent, de constructions génétiques de synthèse, faites de morceaux d’ADN provenant de plusieurs organismes (virus, bactérie, plante ou animal). Mais ce n’est pas le cas du patrimoine génétique de la plante ou de l’animal dans lequel ils viennent s’insérer. On le connaît à peine. Aussi, c’est au hasard que les transgènes s’intercalent dans les chromosomes des cellules qui vont ensuite régénérer un organisme choisi, fondateur d’une nouvelle sous-espèces (Séralini, 2000), dont personne ne sait si les propriétés chimiques seront toujours en accord avec la nature.

Selon Bernard Herzog , un médecin français pratiquant la nutrithérapie et qui est aussi microbiologiste, les gènes étrangers introduits dans les plantes ne sont pas conformes au métabolisme de nos cellules qui, par conséquent, ne les reconnaîtront pas. Ils auront pour effet de surcharger notre système immunitaire avec un ensemble de molécules non vivantes. Cela pourrait provoquer au niveau du génome et des organes humains une série de mutations qui les rendrait facilement attaquables par des bactéries et des virus nouveaux (Herzog, 2000 in Pilon, 2001). Dans sa pratique quotidienne, le Dr. Herzog constate déjà que certaines bactéries et certains virus ont déjà tellement muté que les traitements aux antibiotiques en sont devenus inefficaces. En Europe, il y a une multiplication des allergies et des maladies du système immunitaire chez les jeunes depuis l’introduction des aliments transgéniques.

Plusieurs maladies graves que les traitements conventionnels de la médecine ne peuvent guérir pourraient être traitées avec succès par un changement de l’alimentation, dans la mesure où, selon Herzog, elles sont reliées aux aliments contenant des OGM : hypoplaquettose, infections pulmonaires dues à la baisse des défenses immunitaires, déminéralisation osseuse, lymphomes, endométriose et, même, cancer de l’utérus.

De nombreux états morbides pourraient ainsi être soignés en éliminant de l’alimentation les produits industriels qui comportent des OGM et en consommant des aliments naturels riches en vitamines, des fruits, des légumes, des céréales entières et des légumineuses. Yves Gagnon (2001) affirme que les aliments bio représenteraient, actuellement, l’unique voie de contournement des OGM.

Selon Agriculture Canada , environ 70% des aliments transformés sont susceptibles de contenir des OGM. Ainsi, il devient particulièrement difficile d’éviter toute ingestion d’OGM, à moins d’un étiquetage sans compromis de tous les produits alimentaires qui en contiennent. Dans ces conditions, un aliment comme le miso biologique non pasteurisé devient un allié dans la résistance aux effets néfastes redoutés des OGM, en combattant les allergies, en améliorant les défenses immunitaires et en aidant le système digestif à se débarrasser des intrus.

Références:
Gagnon, Yves, 2000. Le Bio, unique voie de contournement des OGM. Numéro Spécial OGM, Bio-Bulle, le magazine du bio québécois, numéro 31, juin 2001, pp 30-34.

Herzog, Bernard, 2000. Le transgénique: les premiers signes d’une catastrophe, Montréal, Les Éditions du CRAM, 2000, Collection Santé et Alimentation, 300 pages.

Pilon, Lise, 2001. Des Aliments génétiquement modifiés au supermarché. Que faut-il en penser?. Numéro Spécial OGM, Bio-Bulle, le magazine du bio québécois, numéro 31, juin 2001, pp 5-27.

Radio-Canada, 2000. Les OGM : une révolution génétique au menu. Dossier en 13 volets sur le site Internet :
http://radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/OGM/OGM2.html à OGM15.html

Séralini, Gilles-Éric, 2000. OGM, Le Vrai Débat. Dominos, Éditions Flamarion, 128 p.

Liens intéressants et utiles:
Greenpeace Canada. Pour suivre l'actualité, s'informer et prendre position sur les dossiers chauds en matière d'OGM, de nucléaire, de forêts, d'agriculture et d'environnement en général.

Le Guide des produits avec ou sans OGM. Sur le site Internet de Greenpeace Canada, un petit guide fort utile qui vous permet de faire des choix éclairés afin d'éviter les aliments qui peuvent contenir des OGM (organismes génétiquement modifiés). On y retrouve les entreprises soucieuses de vous garantir une alimentation saine sans OGM et celles qui vendent des produits pouvant contenir des OGM. Utile et pratique pour décoder ce qui se cache sur les rayons de nos épiciers. En passant, les Aliments Massawippi y sont listés aux chapitres des "Condiments" et "Plats végétariens et substituts à la viande".

Équiterre. Organisme qui s’est donné pour mission de contribuer à bâtir un mouvement citoyen en prônant des choix individuels et collectifs à la fois écologiques et socialement équitables.

L'Encyclopédie de l'Agora. La plus extraordinaire somme de connaissances actuelles en langue française sur Internet propose un dossier très complet sur la question des OGM : informations, réflexions approfondies et nombreux liens utiles.

The Campaign. Site d'un organisme américain qui, notamment, mène une campagne incessante pour l'étiquetage des aliments génétiquement modifiés. Site très complet sur les dossiers de l'heure d'un peu partout sur la planète. Abonnement gratuit à leurs lettres hebdomadaires et mensuelles, pour qui veut suivre les développements sur toutes ces questions.

Le Miso à l'émission L'Épicerie (SRC) !

Le mercredi 15 mars 2006, nous avons eu le plaisir et le privilège de nous voir présentés à l'émission L'Épicerie, à la télévision de Radio-Canada. Très beau reportage réalisé par Kateri Lescop, guidée par la journaliste et recherchiste, Guylaine Charette. En lire le texte. (pour des raisons hors de notre contrôle, la version télé (vidéo) de ce reportage n'est plus disponible.)

Alexandrine Agostini, comédienne,
porte-parole officielle d'Aliments Massawippi, Youppi!

La page d'Alexandrine

Le mot d'Alexandrine

Et sa vinaigrette légendaire !

Alexandrine, le Miso et VitalCâlin

Oyez! Oyez!

Tous nos misos bio Massawippi sont maintenant disponibles en format de 500 g. Si votre détaillant ne les a pas, demandez-les lui !

À connaître : l'équilibre acido-basique

Le miso est un aliment hautement alcalinisant. Ci-joint, le tableau "Aliments et effets chimiques acide/alcalin sur l'équilibre chimique du corps".

À la radio

Lundi, 14 mars 2011, Miso Massawippi à "L'après-midi porte conseil", à la première chaîne de Radio-Canada. Merci, Isabelle Craig, pour l'excellent travail que vous faites !